Traiter l’eau trouble d’une piscine


 

Une eau trouble dans une piscine est signe de bactéries et d’une eau polluée. Il existe de nombreux traitements pour en venir à bout et retrouver une eau limpide.

 

home > Entretenir sa piscine > Traiter l’eau trouble d’une piscine

Traiter l’eau trouble d’une piscine



Le plaisir de la baignade peut tourner au cauchemard quand l’eau de la piscine est trouble. Informations pour traiter l’eau trouble et l’aissainir.


Un contrôle systématique de l’eau de piscine doit se faire chaque semaine pour éviter les eaux troubles qu’il faut traiter correctement s’il y a lieu. A titre indicatif, on peut avoir recours à l’osmose, à l’échange d’ions, aux différents produits de désinfection. Une eau parfaite doit avoir un pH égal à 7,4 ; 5mg/l de brome ou 1,5/l de chlore. Ainsi, son traitement varie selon les résultats des analyses et selon son apparence. Un taux de chlore trop faible et un pH incorrect peuvent entraîner une irritation des yeux et de la peau. Cela peut être causé par une grande fréquentation du bassin, un système de filtration inefficace et une négligence d’entretien : les impuretés s’accumulent et consomment le chlore.

Pour traiter une telle eau, on lave et on contrôle le système de filtration, on ajuste le pH et on effectue une chloration choc. Un développement d’algues vertes, de tâches et de dépôt vert glissant dénotent un mauvais entretien et un défaut d’utilisation d’anti-algues en prévention. Ainsi, il faut laver le système de filtration et le mettre en marche continue jusqu’à ce que le problème soit résolu ; brosser les parois de la piscine avec une brosse appropriée ; ajuster le pH, effectuer un traitement choc de rattrapage d’eau verte si besoin est, faire un traitement curatif anti-algues et ajouter un floculant si c’est un filtre à sable. Pour l’eau cristalline mais colorée (verte, rouge, brune ou noire, parois non glissants) : la présence de particules en suspension indique qu’il n’y a pas eu de traitement anticalcaire, la couleur varie en fonction des sels métalliques présents : brune, rouge ou noire, en cas de présence de fer ou de manganèse, ou verte s’il y a du cuivre. Le traitement est le même que précédemment, mais il faut changer le traitement anti-algue par un ajout de rectificateurs de sels métalliques et éviter l’usage d’eau de forage. En cas d’eau trouble et verte et parois glissants : l’eau est dure à cause de l’absence de traitement anticalcaire, la présence de particules en suspension, des sels métalliques et d’algues. Le traitement est le même que pour le développement d’algues vertes, mais il faut arrêter la filtration pendant 12 h puis aspirer le dépôt. Pour une eau trouble avec aspect blanchâtre : l’eau est dure à cause de la précipitation calcaire (pH>7,8), un surdosage de floculant, une température supérieure à 35°C et les sables du filtre doivent être changés. Il faut ajouter du séquestrant calcaire au traitement précédent.

Un bon traitement de l’eau consiste à changer fréquemment une majeure quantité de l’eau en hiver comme en été pour éviter que les algues s’installent : plus la piscine est fréquentée, plus son eau doit être changée. Maintenir un traitement préventif anti-algue notamment en période de forte chaleur. Maintenir le pH légèrement au-dessus du neutre (7,2 à 7,4). Faire fonctionner systématiquement une bonne filtration et la désinfection en présence des baigneurs. Utiliser les UV et les stérilisateurs qui sont des réacteurs cylindriques en inox renfermant la chambre de traitement où l’eau à traiter circule. Ses rayons (254 nanomètres), à pouvoir germicide et virulicide puissant, donc bien adaptés au traitement des eaux de piscine, entraînent une inactivation des micro-organismes, les empêchent de se multiplier et démantèlent les germes pathogènes. Le moyen le plus sûr pour un traitement parfait est de faire appel à des professionnels qui ne demandent qu’à vous venir en aide.