Alarme piscine


 

L’alarme de piscine est l’alternative aux barrières et volets de protection.

 

home > Sécurité piscine > Alarme piscine

Alarme piscine



En cas de mise en place d’une piscine de nature privée, il faut tenir compte du fait qu’il y a actuellement une loi qui en régit l’installation.


En janvier 2004, la loi numéro L128-2 exige des normes de sécurité bien définies. Il appartient alors à l’installateur de vous fournir les renseignements nécessaires quant aux différents composants des éléments de sécurité de la piscine. Il s’agit de prévenir tout accident lié à l’utilisation de cette piscine. Plusieurs moyens de protection sont à la disposition des usagers comme, les barrières de protection, le système d’alarme, il y a même des abris de piscine en plastique ou tissés comme un filet, ou encore des couvertures de sécurité ou volet de protection.

Si la piscine n’est pas encastrée dans la terre, comme les piscines gonflables, piscines hors sol démontables ou qui ne sont pas en plein air, ce genre de piscine ne nécessite pas les dispositifs de sécurité exigés par la loi numéro L128-2. Les sanctions relatives aux normes de sécurité à respecter pour les piscines enterrées sont très sévères, pécuniairement, elles peuvent aller jusqu’à 45 000 euros d’amende. En outre, même les piscines installées avant janvier 2004 devront obéir à cette législation, et le dispositif de sécurité devra être mis en place avant janvier 2006.

Sur le marché, plusieurs types d’alarmes sont disponibles, par exemple, l’alarme à détection d’immersion ou de chute qui est déclenchée dès qu’une vague provoquée par la chute d’un corps est détectée dans l’eau, un signal sonore retentit alors et permet de réagir en cas de chute dans la piscine. Mais la meilleure des préventions reste encore la surveillance, surtout lorsqu’il s’agit de jeunes enfants. Il ne faut pas oublier qu’une noyade peut se produire en une fraction de seconde et durant un petit moment d’inattention, la prudence est donc toujours de mise. Un enfant en bas âge ne devrait donc pas jouer seul dans l’eau ou près d’une source d’eau, en effet, un enfant peut se noyer même dans une simple fontaine, un lac ou un baignoire, avec seulement 10 ou 20 cm d’eau. Des notions de secourisme élémentaires peuvent aussi être d’une grande aide et permettent d’éviter le pire, une réanimation dans l’immédiat peut sauver un enfant de la mort en procédant à un bouche à bouche, connaître la position latérale de sécurité ou encore effectuer un massage cardiaque. Les flotteurs peuvent aussi être des garants de la sécurité des enfants, qu’ils soient autour des bras ou incorporés à leur maillot de bain. Un adulte devra être chargé de surveiller en permanence les enfants, il pourra être relayé par d’autres s’il y a plusieurs adultes, en cas d’absence d’adultes, il vaut mieux interdire aux enfants de se baigner. L’attention devra être redoublée dans les cas où il y a des enfants en très bas âge ou des nourrissons.